Actualités

Combinant engagements à la direction d’orchestres et en tant que professeur au Conservatoire Supérieur Katarina Gurska de Madrid,  George Pehlivanian s’est produit récemment à Milan avec l’Orchestre Pomeriggi Musicali aux côtés de Mischa Misky Trio pour le triple concerto de Beethoven ; puis en tournée avec l’Orchestre della Toscana de Firenze avec la 3ème Symphonie de Schubert et Alessandro Carbonare comme soliste dans le concerto pour clarinette de Copland.. Avec ce même orchestre, il vient de célébrer le 1000ème anniversaire de l’Abbaye de San Miniato avec une création mondiale de Dikran Mansoorian. Il s’est ensuite produit avec l’Orchestre National de Belgique qu’il dirige régulièrement au Palais des Beaux Arts et en tournée.  . Fidèle à l’Orchestre de Haydn de Bolzano il vient de diriger cette formation pour l’œuvre de Shéhérazade et la création mondiale de Ney Rosauro d’un double concerto pour Timbales et Marimba. Il s’est ensuite produit avec l’Orchestre Philharmonique de Slovaquie pour un programme De Falla – Marquez, Françaix et Saint-Saens et clôturer le Festival avec la 7ème Symphonie de Bruckner. le Maestro, au pupitre de l’Orchestre National de Montpellier, a clöturé le Festival de Radio France 2018 pour la célébration du 100ème anniversaire de Léonard Bernstein.  George Pehlivanian s’est produit fin 2018 en Slovénie pour une série de concerts avec l’Orchestre de la Radio et Télévision Slovène. Après un temps de pause de quelques mois aux Etats-Unis pour se consacrer à un nouveau projet artistique , il sera au Touquet en avril 2019 pour la 9ème édition du Festival – Touquet International Music Masters dont il est depuis sa création en 2011, le directeur Musical et Artistique. Outre l’enseignement de la direction d’orchestre auprès de jeunes chefs émérites, que maestro Pehlivanian suit depuis plusieurs années, Il enchainera de nombreuses séries de concerts avec ses fidèles orchestres tels que L’Orchestre Philharmonique de Slovaquie, l’Orchestre de la Radio Slovène, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre Haydn de  Bolzano.

 

Parcours

Ayant débuté  jeune sa carrière de chef d’orchestre, après de longues années comme Concertmaster  aux USA, notamment avec Mehli Mehta au pupitre, il sillonne les continents et dirige en quinze ans plus de cent cinquante orchestres majeurs tels que, le Philharmonia de Londres, l’Orchestre Santa Cecilia de Rome, les Orchestres Philharmoniques de Rotterdam, de Radio-France, de Monte-Carlo, le Maggio Musicale de Florence, l’Orchestre National de la Rai de Turin, le Philharmonique de la BBC, l’Orchestre Symphonique de Bamberg, les Orchestres Symphoniques Norddeutschen, Hessischen et Südwetsdeutschen Rundfunks, l’Orchestre National d’Espagne ainsi que le Royal Scottish National Orchestra pour n’en citer que quelques uns.

Sur le continent américain, il conduit les Orchestres de Montréal, Baltimore, Houston, Cincinnati, Indianapolis ainsi que Toronto. Hors d’Europe et des Etats-Unis, il se produit avec l’Orchestre National de Russie, le Philharmonique de Moscou, l’Orchestre de l’Opéra du Kirov, l’Orchestre Symphonique de Sydney, l’Orchestre Symphonique des virtuoses du Japon ainsi que l’Orchestre Philharmonique de Hong-Kong.

De 2005 à 2008, il occupe le poste de Directeur Musical de l’Orchestre Philharmonique de Slovénie, et devient ainsi le premier chef étranger de l’histoire de l’orchestre à avoir occupé ce poste.

De 1996 à 1999, il sera Chef Principal Invité de l’Orchestre de La Résidence de La Haye et de l’Orchestre de Chambre de Vienne (1996 à 2000). Lié de longues dates avec le Deutsche Staatsphilharmonie Rheinland-Pflaz, il occupe ce même poste au sein de l’orchestre de 2002 à 2012.

Egalement très apprécié des grands Festivals de musique, George Pehlivanian a déjà dirigé la première édition du Festival des Nuits Blanches de Saint Petersbourg, s’est également produit au Maggio Musicale Fiorentino, ainsi qu’aux Festivals de Ravenne, de Ravello, de Mito Milan, d’Aspen, de Ljubljana, de San Sébastien, de Santander, d’Aix en Provence, d’Osaka, de Grenade, de Brucknerfest à Linz, de Lugano, de Verona Musica Septembre, de Settimane Musicali di Merano, des Jeunesses Musicales de Vienne, du printemps de Prague et du Festival Verdi à Parme. Depuis 2007, il se produit  également régulièrement au  Festival de Ljubljana.

Lié affectivement au monde de l’opéra  depuis sa plus tendre enfance par sa mère, soprano collorature, George Pehlivanian excelle également comme chef d’orchestre lyrique et s’est largement distingué ces dernières années au Théâtre San Carlo de Naples ainsi qu’à L’Opéra de Tel Eviv. Il débute sa carrière aux Etats-Unis à Los Angeles dans «Carmen» avec le Long Beach Opéra. Sur l’invitation de Valery Gergiev, dont il deviendra l’un de ses premiers assistants, il dirigera la «Traviata» à l’Opéra du Kirov de Saint-Pétersbourg.

De ses dernières productions lyriques dont les performances ont fait date, citons, «Tosca » à l’Opéra de Bordeaux avec la soprano Léona Mitchell,  la création aux Pays-Bas de «Riders to the Sea» de Vaughan Williams, «la Voix Humaine» de Poulenc à la Cité de la Musique à Paris, «Othello», «Cavaliera Rusticana», «Gianni Schicci», « Damnation de Faust » productions mémorables au Théâtre San Carlo à Naples, «la Dame de Pique» puis « Andréa Chénier» à l’Opéra de Cagliari, «Le Barbier de Séville », «Ernani» de G. Verdi , «Jenufa» de Leoš Janáček à l’Opéra de Tel Aviv , «Boris Godounov » puis la création d’un opéra de Marco Betta « Sette Storie per lasciare il mondo » d’un concept nouveau et mis en scène par le réalisateur de cinéma Roberto Ando au Teatro Massimo de Palerme

George Pehlivanian collabore avec de nombreux solistes de renom tels que, Sarah Chang, Misha Misky, Leonidas Kavakos, Vadim Repim, Julian Rachlin, Janine Jansen, Fazil Say, Jean-Yves Thibaudet, Emmanuel Ax, Bernada Fink ou encore Dimitri Hrostovsky. Etonnamment doué pour la musique moderne, il entretient des rapports privilégiés avec la musique de compositeurs tels que Pierre Boulez, Christopher Rouse, John Corigliano, Steven Stucky, Christian Jost, Thierry Escaich et plus dernièrement Marco Betta, Fabien Waksman et Philippe Leroux.

 

Enregistrements, Formation et Engagements

Sa discographie comprend un double CD avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo chez Virgin Classics-EMI, d’autres enregistrements avec l’Orchestre Philharmonique de Londres chez BMG, une première mondiale de l’œuvre de Zukov avec l’Orchestre de la Résidence des Pays-Bas chez Chandos, des œuvres de Rodrigo avec l’Orchestre National d’Espagne chez Studio SM et enfin les œuvres complètes pour piano et orchestre avec Louis Lortie et l’Orchestre de la Résidence de la Haye chez Chandos, enregistrement salué par la critique couronné par le prix spécial du magazine Grammophon en mai 2002. Son dernier disque, « Requiem Trilogy » de Christian Jost enregistré avec le Deutsche StaatPhilharmonie  Rheinland Pflaz est sorti en 2016.

George Pehlivanian, de nationalités américaine et française, est diplômé des universités de Californie (USC) et de l’Indiana à Bloomington (USA), Il étudie la direction d’orchestre auprès de chefs comme Pierre Boulez ou Lorin Maazel. Invité à suivre l’enseignement de Ferdinand Leitner, grand Maitre de la direction lyrique, à l’Académie de Chiggiana à Sienne (Italie), il y obtient le diplôme du mérite.  Il remporte en 1991 à l’unanimité le Concours International de chefs d’orchestre de Besançon, et deviendra ainsi le premier américain a remporté ce Prix depuis sa création en 1951. «Présence et autorité indéniables, sa manière associe avec bonheur, précision et engagement personnel – Le Monde 1991»

George Pehlivanian est né au Liban en 1964, il quitte ce pays en 1976 suite à la guerre et émigre et grandit aux Etats-Unis. Cet artiste inimitable, aux multiples cultures, est devenu un ambassadeur de son Art sollicité dans le monde entier, Il parle huit langues (arménien, anglais, français, italien, espagnol, russe, allemand et arabe) .

Très engagé auprès des jeunes musiciens émérites, il lance en 2005 ses programmes de Master Class en Europe « the Art of Conducting » auprès d’étudiants et musiciens professionnels assidus auxquels il enseigne avec rigueur, précision et passion, son impressionnante technique de direction d’orchestre.  Il  créé dans ce sens en 2011 au Touquet Paris-Plage son propre Festival  – Touquet International Music Masters (TIMM) dont il assure la Direction Musicale et Artistique.

Soucieux de préserver l’Art de la direction d’orchestre depuis la disparition des Grands Maitres qu’il a toujours vénérés comme Carlos Kleiber, Pierre Boulez et Lorin Maazel , il décide de consacrer une partie de son temps à la transmission ; il créé en 2013 son propre cursurs de direction d’orchestre au Conservatoire Supérieur de musique Katarina Gurska à Madrid et devient professeur de direction d’orchestre au CNSMD de Paris, poste à Paris qu’il quitte fin 2018 par manque de disponibilités.

Le Maestro en vidéo

A découvrir